Plus de huit années se sont écoulées depuis le déclenchement de la révolution tunisienne, qui a suscité espoirs et rêves parmi les masses populaires et a servi de modèle aux pays voisins et aux différents peuples du monde arabe.

Cependant, Aujourd’hui, nous ne pouvons ignorer les sentiments de frustration, de dépit et de colère qui ont gagné   la grande majorité des citoyens malgré quelques réformes mineures réalisées.

Par conséquent, nous estimons que les rendez -vous politiques, à court et à long terme, exigent de la vigilance et une conjonction des efforts afin de contrecarrer les manœuvres qui tentent de nous faire croire, qu’il n’y a pas d’alternative à la politique actuelle.

Face à cette situation, la société civile a une grande responsabilité. Elle doit prendre l’initiative d’un véritable contre-projet qui met fin à l’impasse actuelle et répond aux attentes et aspirations des citoyens.

Ce texte s’adresse donc à tous les activistes de la société civile, aux indépendants et à tous ceux et celles qui ont à cœur de construire une force de proposition porteuse d’un projet citoyen tunisien crédible qui réponde aux slogans de la révolution : dignité, liberté, et justice.

Nous invitons donc les associations et les personnalités indépendantes de toutes les régions de la république, à engager un dialogue afin de constituer un mouvement citoyen capable de faire face aux défis, présent futur, et de mettre en place un programme d’action de la société civile en prévision des prochains rendez-vous sociaux et politiques.

 

 

 

 

Professeur Moncef BEN SLIMANE

Président de LAM ECHMAL